Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de Meurthe et Moselle Section

Hommage à notre compagnon d'armes
Antoine-Paul CANIONI
Mercredi 27 juin 2018 en l'église de FOUG (54570).


Le monde combattant, les camarades de la Légion d'Honneur, de la Médaille Militaire sont ici pour accompagner l'un d'eux à sa dernière demeure.
Antoine-Paul CANIONI plus connu sous le prénom de Paul, a bien mérité cet hommage.

Engagé le 16 mars 1942 à 18 ans, le jeune Corse dont la famille résidait à Foug rejoint la Base Marine de Toulon et embarque le 13 juillet pour Casablanca via Marseille et Oran. Le 19 juillet il embarque sur le « PRIMAUGUET » et il est affecté au « service radio ». C'est le début d'une courte carrière (engagé pour 5 ans) qui sera glorieuse.
Le 8 novembre la flotte est attaquée par les Alliés qui débarquent en AFN. Le croiseur PRIMAUGUET est bombardé et coulé au large du port. Le Bâtiment compte 90 tués et 200 blessés dont notre ami Paul. Le croiseur est cité à l'ordre de l'Armée et le radio Paul CANIONI est cité à l'ordre de la division pour « son courage et son abnégation exemplaire ». Soigné au Maroc il rejoindra ALEXANDRIE pour embarquer sur le « DUQUESNE ». À partir du 26 septembre ce sont les patrouilles dans l'Atlantique (lutte sous-marine) puis le soutien aux unités qui préparent le débarquement à partir d'avril 44.
Le 20 octobre le matelot Paul CANIONI voit les côtes françaises et le 21 il met les pieds sur le territoire métropolitain quitté le 13 juillet 42. Il reçoit ses premières lettres de Foug (27 mois sans nouvelles).

Début 45 et jusque fin avril le DUQUESNE participe à la libération de la côte atlantique.
Le 26 juin 45 le jeune matelot est promu quartier-maître de 2e classe.
En décembre 45 Paul, toujours sur le DUQUESNE, part pour l'Indochine. Haiphong, Baie d'Halong et même Shanghai pour rapatrier sur Saïgon les Français (une cinquantaine) bloqués par les Japonais.
À la Croix de Guerre, à la Croix du Combattant, et à la Médaille des blessés s'ajoute la Médaille coloniale (Extrême-Orient, JO du 13 mars 46).

Revenu à Toulon après 3 ans et 5 mois et 21 jours de services en mer il est rendu à la vie civile le 1er août 1946 (4 années, 4 mois, 15 jours de services effectifs)
Paul a reçu la Médaille Militaire en 2011 et j'ai eu le plaisir et l'honneur de lui remettre la Légion d'Honneur le 14 juillet 2012 au monument aux morts de Foug.
Ce rappelle d'une carrière courte, mais riche en action, dans la Marine Nationale pour montrer à quel point Paul CANIONI était resté modeste et discret, je crois d'ailleurs pouvoir affirmer que la même modestie couvrait une brillante carrière civile.

Paul c'est avec douleur et tristesse que tous te disent au revoir.

Rédacteur : Gérard LINARD parrain de la Légion d'Honneur.


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016