Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de Meurthe et Moselle Section

Hommage à notre Compagnon d'Arme
Jean-Pierre OLLIVIER de la 11ème Escadre de Chasse à Toul.
Mercredi 18 décembre 2019 en l'Église la Sainte Trinité de Trébeurden (22560).


Lucien FAILLY,
Je me suis rendu le mercredi 18 décembre 2019 en l'Église la Sainte Trinité de Trébeurden (22560), pour rendre un dernier hommage à Jean-Pierre OLLIVIER.
Pilote de Chasse à l'Escadron de Chasse 2/11 « Vosges » sur JAGUAR à Toul, c'est là que nous nous sommes connus et appréciés.
Le JAGUAR a été ton premier avion de chasse avec lequel tu as appris le métier. Tu étais Chevalier de la Légion d'Honneur. C'est donc tout naturellement que je suis venu te dire au revoir avec le drapeau de la Légion d'Honneur du Comité de Toul de la SMLH.
Etaient présents également le drapeau de la SMLH du Comité de Lannion et le drapeau des Anciens Combattants de Perros Guirec ainsi que les Médaillés Militaires de Lannion.

J'ai retranscrit les différents témoignages que tes proches, tes amis et frères d'armes sont venus déposer ou lire lors de cette cérémonie.
Lucien FAILLY, ancien commandant de l'escadron 2/11 "Vosges" à Toul (54200).

SIMPLIFIA de Trébeurden.
Avis de décès de Monsieur Jean-Pierre OLLIVIER
Trébeurden (Côtes d'Armor), le 14 décembre 2019
Monsieur Jean-Pierre OLLIVIER,
est décédé le vendredi 13 décembre 2019 dans sa 65ème année.
Les obsèques se tiendront le mercredi 18 décembre 2019 à 10h30 en l'Église la Sainte Trinité de Trébeurden (22560).

De la part de :
Françoise OLLIVlER son épouse,
Anny ROPARS, sa belle-mère adorée,
Emmanuelle OLLIVIER et David GLEIZE,
Ludovic OLLIVIER et Morgane PETIT, ses enfants,
Kilyann, son petit-fils,
et toute la famille.

Françoise,

Jean-Pierre est né le 22 Août 1954, l'ainé d'une fratrie de trois enfants, son papa, marin de commerce, n'a pu l'entourer autant qu'il l'aurait souhaité.
Toute ta vie tu t'es battu : pour intégrer le Prytanée Militaire, ensuite l'école de l'Air, et devenir pilote de chasse.
Après nous être rencontrés en 1972, nous nous sommes mariés le 27 Décembre 1977.
A compter de cette date, partout je t'ai suivi, ensuite avec nos deux enfants Emmanuelle et Ludovic.
La vie de pilote, n'a pas toujours été simple. Mais nous étions toujours à tes cotés.
Mon Amour chéri, tu es parti si vite.
Mais pendant ces 19 jours passés à l'hôpital, nous avons eu la chance de pouvoir échanger et nous dire notre amour indéfectible.
Tu vas me manquer mon amour chéri, manquer à tes enfants . Je t'aime !
Ta Mamourette.

De Jean-François DUBOIS,

Jean-Pierre," Mon Ami", "Mon Ami" : tel était le rituel entre nous. Formule un peu égoïste car, en fait, tu étais l'Ami de la plupart d'entre nous. Ami parce que l'on pouvait toujours et en toutes circonstances compter sur toi.
Pour les autres, tu laisseras le souvenir impérissable d'un bon copain, d'un spécialiste de la bonne ambiance, de la déconne, des histoires interminables et des blagues quelquefois à deux balles.
Quant à ta carrière, tu n'as pas grand-chose à te reprocher : la preuve en est que tu as toujours croisé sur ta route des chefs intelligents pour te soutenir et te sortir de certains mauvais pas.
Que de missions avons-nous fait ensemble qui nous ont valu des interdictions de vols : ce n'était pas grave après tout, car en attendant, nous avions bien rigolé de nos exploits aéronautiques. Certains chefs n'avaient pas la même perception de notre idéal aéronautique.
Tu es revenu dans ta Bretagne natale où tu as pu assouvir ton autre passion : la pêche et te faire plein de copains pêcheurs. Cela ne t'empêchait pas, parfois, de traiter certains de "Putain, qui a encore relevé mes casiers".
Tu n'as pas rompu le Cercle des Poètes, comme dans ce fameux film (car poètes, nous, cela se saurait) mais la chaîne terrestre de l'Amitié à notre grand regret.
Jean-Pierre, j'espère que tu voleras et vogueras là-haut aussi bien qu'ici-bas.
Tu peux compter sur nous pour prendre soin de ta Mamourette ainsi que de s'enquérir de ta belle-mère adorée, de tes enfants et de ton petit-fils.
KENAVO.
Jean-François et Marinette DUBOIS

De Stanislas de LAURISTON.

Ma chère Françoise, ma très chère Françoise,
Je viens d'apprendre avec une infinie tristesse et un consternement total la disparition de mon vieil ami Paimpol, je devrais même dire mon frère tant j'avais d'affection pour lui. Nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps, mais cela n'a aucune importance, précisément parce que nous sommes amis depuis 46 ans, date à laquelle nous nous sommes rencontrés au Prytanée Militaire de La Flèche.
Nous nous sommes croisés souvent par la suite, à l'école de l'air d'abord, puis à Toul/Nancy, puis à Dijon où je l'ai aidé à se transformer sur Mirage 2000, puis à Orange.
Je pense souvent à lui, à vous, et je me dis que je devrais aller vous rendre visite en Bretagne. C'est le genre de choses qu'on veut faire et qu'on repousse toujours parce qu'on a la vie devant nous et puis...
Je suis effondré par sa disparition et par le chagrin qu'elle engendre pour toi et pour toute sa famille, ses proches, ses amis. Je voudrais t'entourer de toute mon affection, te prendre dans mes bras pour te consoler et te dire que tu as eu de la chance de connaître cet homme jovial, de caractère, entier et hautement respectable et fidèle en amitié. Je n'ai que de bons souvenirs de lui et, après tout, n'est-ce-pas le plus important ? Le souvenir qu'on laisse...Celui d'un homme bon, un ami, un roc de granit breton, un aviateur, un mec bien...
Ma très chère Françoise, je pleure avec toi (je suis en larmes en te rédigeant ce mail), mais je suis confiant que notre Créateur saura l'accueillir comme il faut et que nous le retrouverons dans un monde meilleur.
Je t'embrasse bien affectueusement,
Stanislas de LAURISTON

Du Colonel Jean-Michel AMOURETTE,

Mon camarade, mon cher Jean-Pierre, cher Olive et cher Paimpol, tes deux noms de guerre au sein de notre armée.
Avec l'accord de tes proches et de tous tes nombreux amis de l'armée de l'air, je vais évoquer ici les différents moments importants de ta carrière de pilote de chasse.
Après des études scolaires dans les Côtes du Nord, tu rejoins le Prytanée national militaire de La Flèche en 1973 pour préparer le concours d'entrée à l'Ecole de l'air. En 1975 tu réussis ce concours et rejoins ta promotion Didier Duthoit à Salon de Provence où pendant 3 années tu seras formé officier-pilote.
Tu obtiendras ton macaron de pilote de chasse à l'Ecole de chasse de Tours le 03 mai 1979.
Affecté à l'Escadron de chasse 2/11 Vosges en 1980 (c'est là que nous nous sommes connus Olive), tu graviras tous les échelons professionnels pour devenir Chef de Patrouille et commander pendant 2 années de 1984 à 1986 la Spa 91, escadrille de ton escadron fétiche et formateur : l'Escadron de Chasse 2/11 Vosges. Pendant cette période, tu participeras au côté de tes frères d'armes à de nombreux détachements sur le territoire africain qui te vaudront le respect et l'admiration de tous pour ton empathie et ta bonne humeur légendaire.
En passant par les opérations de la 7ième escadre de Chasse à St Dizier, toujours sur ton avion fétiche le JAGUAR, tu quittes l'Est de la France pour être affecté dans le sud à Orange d'abord au 1/5 Vendée sur mirage F1 C, puis au 3/5 Comtat Venaissin sur mirage 2000 C, escadron que tu commanderas et ou ton nom de guerre deviendra « Paimpol ».
Au cours de tes 30 années de carrière, tu as connu différentes affectations en métropole : Cazaux, Orange mais aussi St Dizier en tant qu'adjoint opérations, Tours comme commandant de l'Ecole de Chasse puis chef de la division PN du Commandement des Ecoles de l'Armée de l'Air, et tu as terminera ta carrière en 2006 à l'Etat-Major central à Paris. Durant ces années tu as aussi participé à de nombreux détachements opérationnels.
Tous appréciaient ta gaieté, et ta camaraderie faisait l'unanimité.
La France a reconnu ton engagement ainsi que les mérites qui en ont découlé en te décernant des décorations :
· La légion d'honneur en 1994, Chevalier
· L'ordre national du mérite en 2004, Officier
· La croix de la valeur militaire,
· La médaille de l'aéronautique en 1998.
Après 3680h de vol sur avions de chasse, ton dernier décollage imprévu et soudain nous plonge tous dans une immense tristesse. Je veux assurer ta famille, ton épouse Françoise, tes enfants Emmanuelle et Ludovic que nous sommes nombreux unis autour de toi dans cette épreuve qui nous touche.
Ces mots sont les sentiments qui étreignent tes proches, tes amis et tes compagnons d'arme de la grande famille des aviateurs et que ton souvenir ineffaçable restera dans nos coeurs.
Et selon tes dernières volontés, tes camarades de la promotion Cne Duthoit ont rassemblé une cagnotte qui sera remise à l'Institut Gustave Roussi.
Colonel Jean-Michel AMOURETTE

Les plaisanciers d'Enez Veur de l'île Grandais (22560)

Voilà qu'à nouveau, en soirée, la vieille garde s'est réunie au quai, à Saint-Sauveur, mais, aujourd'hui, tu n'es pas là assis sur ta pierre.
Chacun te dépeint comme le Jean-Pierre bavard, émotif, fougueux, coléreux, enthousiaste, rieur
Les anecdotes ne manquent pas sur l'énergie que tu déploies dans les discussions, les repas conviviaux dont tu animes les débats les franches rigolades au montage des barnums, les amicales prises de bec dans ce groupe de dévoués bénévoles de l'APPB dont tu as fait partie, sans faillir !
Tu as contribué énergiquement à la réussite des fêtes de l'association.
Le Jean-Pierre enflammé, passionné qui prend la mer, part à l'assaut des vagues, se joue des rochers, n'a peur de rien.
C'est en riant que tu nous décris une de tes récentes aventures où, tu te démènes aux Peignes, parmi les déferlantes ! tu te rattrapes, tu t'accroches, et tu t'en sors !
Et ce regard noir que tu nous lançais en remontant ton annexe les fois où tu « faisais une bredouille ».
Que ce soit la terre, le ciel ou l'eau, tout a été ton terrain de jeu.
L'ami Jean Pierre, tu nous manques
Les plaisanciers d'Enez Veur de l'île Grandais (22560)

TEMOIGNAGES DES AMIS ET FRERES D'ARMES.

De Maxime CESSAC
Bonjour Françoise,
Nous ne nous connaissons pas mais j'étais un copain de promo de Jean-Pierre et même nous étions voisins de chambre en première année à l'école de l'air.
J'aimais sa spontanéité et son franc parlé, qualité pas si fréquente dans notre milieu.
Nous nous sommes ensuite perdus de vue, lui ayant opté pour la chasse, moi pour le transport.
Je m'associe pleinement à votre peine.
Maxime CESSAC

Depuis SIMPLIFIA de Trébeurden.

14 décembre 2019.
Quelle tristesse d'apprendre cette nouvelle. « Paimpol » était mon chef à Orange au 3/5 en 1990, je garde un souvenir ému de son fort caractère, de son accent et de ses phrases « à la con ».
Toutes mes condoléances à son épouse et à sa famille en général.
L'HER « Bivor »

14 décembre 2019.
Triste nouvelle. L'ensemble des mécanos de l'Escadron 1/5 Vendée gardait un excellent souvenir de son passage. Sincères condoléances.
VIROT

15 décembre 2019.
Toutes mes condoléances à sa famille. Que Jean-Pierre Ollivier repose en paix.
Pierre-Alain ANTOINE, ancien commandant de l'escadron 2/11 "Vosges"

Depuis LE TELEGRAMME de Trébeurden, Livre d'OR.

14 décembre 2019.
Très affecté par le départ d'Ollive mon ami. Je n'oublierai jamais les nombreux vols comme équipier que j'ai faits avec lui tant en Afrique qu'au sein du 2/11. Affectueuses pensées à Françoise dont il me parlait souvent et qui comptait tant pour lui.
Philippe TEILLET

16 décembre 2019.
L'annonce si soudaine de ta disparition m'a profondément bouleversée, toi que j'avais rencontré pendant tes études au Prytanée Militaire et qui était le plus ancien camarade de Jean mi .... Toutes mes pensées vont à Françoise, qui t'adorait et à vos enfants ! Tu vas laisser un énorme vide dans leur vie, vous formiez un couple magnifique.
Martine SINAULT

16 décembre 2019.
L'annonce au matin, de la disparition si soudaine de JP m'a bouleversée .. nous étions amis depuis ses études au Prytanée Militaire ... lui et Jean Mi avaient intégré 1'école de l'air ensemble. Toutes mes pensées vont à Françoise, qui l'adorait, ainsi que vers leurs deux enfants ! Tu vas laisser un grand vide, Jean Pierre .. et je pleure pour Françoise à qui tu vas beaucoup manquer, tu étais 1'amour de sa vie.
Martine SINAULT

16 décembre 2019.
Mes prières et mes pensées vont à l'attention de Jean-Pierre, qui nous a quittés trop vite, et de sa famille. Je suis ancien de La Flèche, de la promo EA 74 et ayant été affecté moi aussi à la 11ème Escadre de Chasse à Toul en tout début de carrière, Jean-Pierre et moi nous somme côtoyés durant des années sur le sol africain comme métropolitain. Je garde de lui, le souvenir impérissable d'un garçon enthousiaste, gai, franc et direct et surtout très généreux. Je l'ai toujours beaucoup apprécié, notamment lorsque nous avons encore travaillé ensemble à Paris, au Bureau emploi de l'EMAA. Je vous adresse Madame ainsi qu'à vos enfants et peut-être petits-enfants, l'expression de toute ma sympathie en ce moment difficile et vous prie de croire en mes sincères condoléances.
Patrick PAIMBAULT

16 décembre 2019.
Très sincères condoléances. J'ai connu et beaucoup apprécié Jean-Pierre au Prytanée puis au Piège.
Jean-Claude MATHEY

17 décembre 2019.
Surpris et très peiné par cette nouvelle. Nous adressons à Françoise et leurs enfants nos plus sincères condoléances.
Joëlle et Jean-Pierre DORMOY

18 décembre 2019.
Très peiné par la disparition de notre « Paimpol », figure emblématique de la promo 75 et de la 11ème. Repose en paix Jean-Pierre.
Toutes mes sincères condoléances à Françoise et sa famille.
Pascal POUZET

18 décembre 2019.
Combien de souvenirs et de joies partagés resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Bon camarade et meneur d'hommes, on ne peut pas t'oublier Jean-Pierre. Ton enthousiasme communicatif nous a permis de passer des moments exceptionnels. Cette page qui se tourne laisse un grand vide dans mon coeur. Françoise, nous sommes conscients de la douleur et de la détresse que tu ressens ainsi que tes enfants. Nos mots ne sont pas suffisants pour soulager votre souffrance mais nous souhaitons qu'ils vous apportent un peu de réconfort. Nous compatissons sincèrement à ta douleur Françoise et transmettons toute notre affection à tous les trois. On vous embrasse.
Philippe et Catherine PICHERIT

19 décembre 2019.
Paimpol, tu emportes avec toi beaucoup de nous-mêmes mais le souvenir de ta générosité et de ton éternelle bonne humeur restera à jamais.
A Françoise et à ta grande famille, toute notre sympathie.
JF & Caroline BACHEROT

Depuis un émail envoyé aux Anciens de la 11EC.
15 décembre 2019
Au 2/11 VOSGES nous l'appelions simplement Olive,1979 à1986, plus tard à la 5èmeEC, il était devenu "PAIMPOL", qui ne se souvient pas de lui ?
Alain HELOU, pour le bureau de l'Amicale de la 11EC.

Lucien FAILLY, ancien commandant de l'escadron 2/11 "Vosges" à Toul (54200).


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016